__«Montagne, donnez-nous de votre paix
Collines, inspirez-nous votre harmonie. ...

En ces jours, justice fleurira
et grande paix jusqu'à la fin des lunes.

À notre Dieu, la VIE !

Sans Lui, le pays regorgerait-il de froment ?
Les champs de blé onduleraient-ils
sous le vent des montagnes,
aussi beau que ceux du Liban ?»
__

Reconnaissez-vous cette magnifique poésie, une des plus belles invocations sollicitant la paix ? Mais oui, c'est un extrait du psaume 71, une traduction de Stan Rougier.

Cette image des champs de blé bercés par le vent n'est-elle pas fascinante et évocatrice ? Elle fait naître un appel au-dedans de moi : celui de me souvenir que le Dieu de Jésus Christ est le seul dont le nom est PAIX . Seul il peut changer nos coeurs et en faire des lieux de paix.

La paix durable est un tel projet qu’il ne peut pas reposer uniquement sur nos forces humaines. Comme la beauté du champ de blé n’est pas jailli d’un coup de baguette magique mais du concours de Dieu avec l’être humain. Lorsque le Dalaï Lama dit : «Le seul garant de la paix est en soi» … pour moi cela est vrai parce que c’est dans notre cœur que la paix peut naître et prendre forme. Mais elle naît et prend forme lorsque l’être humain collabore avec le Dieu de la Vie et Lui permet de construire la paix en lui et petit à petit de la rayonner autour de lui. La paix sera toujours un projet, une création ...