Appelé-e-s aux urnes aujourd’hui, sommes-nous conscient-e-s, voulons-nous seulement être consciente-e-s du geste que nous poserons ? Il faut dire qu’il existe actuellement un véritable marasme face à ces élections, pour de multiples raisons. «Difficile me direz-vous de poser un geste vraiment responsable. Nous ne savons plus trop où se situent nos «leaders», comment défricher leurs valeurs réelles, leurs choix réels au-delà d’un charabia électoral et d’une «couleur politique» sur la défensive ou l'offensive !!…» On entend même parfois : «de leaders, nous n’avons plus !»

Il nous semble qu’il y a eu, en effet, des époques où c’était plus simple d’aller poser notre croix sur un bulletin de vote !

Sans doute étions-nous moins plongés au cœur des débats que provoque une mondialisation qui menace de plus en plus l’existence d’une véritable démocratie. Pas facile aujourd’hui de gouverner dans la vérité et la liberté ! Et tout cela ne simplifie rien pour le citoyen !

Pourtant l’affirmation de Müller demeure vraie : «Nous ne sommes pas seulement responsables de ce que nous faisons, mais également de ce que nous laissons faire.»
Non seulement sommes-nous appelé-e-s à bien choisir nos leaders mais à demeurer vigilants quant à leur manière de gérer les intérêts publics.

Évidemment, une responsabilité citoyenne déborde la question du vote. Or, les regroupements humains ont tendance à se promener dans les excès. Comment demeurer conscient-e de ces mouvements de balancier. Par exemple, il y a actellement une tendance à tout centrer sur la consommation et cela risque de faire de l’individu, la valeur suprême, au détriment de la communauté. En sommes-nous vraiment averti-e-s et qu’en faisons-nous ?

Le Billet d’aujourd’hui veut nous offrir la possibilité d’échanger à propos de la responsabilité citoyenne … et ses choix, ses expressions. Pourquoi ne pas nous éclairer sur le sujet et nous soutenir dans un meilleur exercice de cette responsabilité en tout temps ?