«À notre époque, le bonheur est employé dans le sens de la plénitude, de la satisfaction totale. A l’origine, ce mot évoquait le présage, la chance, la fortune. C’est de cette origine que sont nés des objets aux vertus plus ou moins magiques …» «Pour atteindre le bonheur, chaque époque, chaque pays, chaque peuple, chaque religion a ses codes et ses rites pour éviter le mauvais sort ...»

Hier soir j’ai regardé «Paquet Voleur» à la TV. C’était pour le million. Un véritable bain d’émotions fort variées. Dans l’ensemble bien sûr, le désir de gagner régnait. Même si quelques participants étaient là pour aider un organisme ou l’autre – donc plus dégagé-e-s malgré tout. Toujours est-il que, la situation économique étant collée à l’indice du bonheur en Amérique du Nord, pour la plupart de ces personnes, le désir de gagner semblait bien correspondait au désir intense d’être heureux – cela se voyait et s’entendait ! Il y avait même un participant qui s’était présenté avec une photo de Saint Marc placée dans une de ses chaussures. Pourquoi dans sa chaussure ? En lien avec la coutume du Ministre des Finances canadien de s’acheter des souliers neufs lors de la présentation d’un nouveau budget ?? J’ignore vraiment. Si quelqu’un de vous savez, informez-nous !

En lisant la page Internet que vous pouvez atteindre par le lien suivant : http://www.filsantejeunes.com/Les-porteurs-de-bonheur dans le , (d’où sont tirées les citations du début de ce Billet), vous verrez que tous ces objets fétiches servent à développer confiance et courage face à l’adversité et à rendre plus possible le bonheur en bout de ligne !

Finalement, qu’est-ce qui aide le bonheur ? LA CONFIANCE ET LE COURAGE !

Ni l’objet fétiche, ni même, à moyen terme, la somme d’argent gagnée …